Merci d'activer le Javascript !
Surveillons la Qualité de l’Air Intérieur de nos enfants !

Le BlogSurveillons la Qualité de l’Air Intérieur de nos enfants !

Orium

26 novembre 2019

Depuis le 1er Janvier 2018, dans le cadre de la Loi Grenelle II et du décret n°2015-1000 du 17 Août 2015, les structures accueillant des jeunes enfants (écoles maternelles, écoles élémentaires, crèches) doivent procéder à leurs frais, à une surveillance de la Qualité de l’Air Intérieur.

Pour le confort et la santé des enfants, il est maintenant obligatoire de se préoccuper de la Qualité de l’Air Intérieur. Cette qualité d’air est influencée par nos habitudes de vie, la pollution extérieure entrante, les substances polluantes à l’intérieur, l’aération du logement, la localisation géographique…

Les enfants sont plus vulnérables et de plus en plus sensibles à l’air qu’ils respirent.

Selon un rapport alarmant de l’UNICEF du 4 avril 2019, trois enfants sur quatre respirent, en France, un air toxique. En s’appuyant sur les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (l’OMS), l’UNICEF a pu établir ce terrible constat ! Les enfants sont, en effet, plus concernés par la Qualité de l’Air Intérieur, ils passent 90% de leur temps dans des espaces clos, leurs appareils respiratoires sont en pleine croissance, et par leur taille ils sont plus proches des polluants.

Dans les Établissements scolaires, le constat est accentué par le nombre plus important d’occupants dans les locaux, par la densité des meubles, et par l’usage plus fréquent de certains produits (marqueurs, colles, peintures, produits d’entretien…).

Il est donc nécessaire de s’en préoccuper !

Quelques données :

  •  l’Air Intérieur est 5 fois plus pollué que l’Air Extérieur*
  •  les enfants passent plus de 90% de leur temps dans des espaces clos*
  •  20% des enfants, à partir de 9 ans, souffrent d’une forme d’allergies*

Les ERP (Établissements recevant du Public) accueillant des jeunes enfants sont donc tenus, depuis le 1er janvier 2018, de mesurer, d’analyser la Qualité de l’Air Intérieur sur 4 substances :

  •  le Formaldéhyde
  •  le Benzène
  •  le Dioxyde de Carbone (CO2)
  •  le Tétrachloroéthylène

Avoir un Air Intérieur plus sain, pour des conséquences positives :

  • Réduire l’absentéisme dû aux maladies
  • Améliorer la concentration des enfants et donc la productivité des enfants et des encadrants
  • Réduire les allergies et les crises d’asthme en trouvant des solutions pour diminuer les allergènes.

AIC International, avec sa gamme de produits Orium® qui permettent de surveiller, mesurer, analyser, la Qualité de l’Air Intérieur, propose des solutions simples et adaptées !

Nous sommes à votre disposition pour échanger et vous conseiller. N’hésitez pas à nous contacter par Tél au 02.28.23.06.51 ou par Mail : commercial2@aic-international.net

* Source : site www.ecologique-solidaire.gouv.fr/Guide pratique un air sain chez soi, ADEME édition septembre 2017