Merci d'activer le Javascript !
Télétravail, protégeons notre air intérieur et notre santé!

Le BlogTélétravail, protégeons notre air intérieur et notre santé!

Conseils

24 mars 2020

Depuis maintenant une semaine, le gouvernement a imposé des mesures de télétravail pour beaucoup de professions afin de limiter la propagation du Covid-19.

Pour beaucoup d’entre nous, nous sommes amenés à travailler dans notre salon, notre bureau ou dans la chambre et nous allons y passer plusieurs heures par jour. Pour améliorer la productivité et la concentration, il est essentiel de travailler dans un environnement sain.

 

Pas toujours simple de garantir une bonne qualité de l’air intérieur ! Pour protéger l’air intérieur que nous respirons, voici quelques conseils :

  •  S’équiper d’un mesureur de qualité de l’air afin de mesurer et détecter en temps réel la qualité de l’air intérieur dans lequel nous travaillons. Et ainsi pouvoir agir rapidement.

L’objectif est de détecter les principales sources de pollution de l’air intérieur afin de limiter les effets sur notre santé.

  •  Diminuer le taux de CO2 (Polluant principalement lié à l’activité humaine) : aérer régulièrement la pièce. Pour vous débarrasser d’un taux de CO2 élevé, ouvrez les fenêtres 10 à 15 minutes dès que vous ressentez une sensation de fatigue, maux de tête… Surveiller régulièrement les entrées d’air et les bouches d’extraction de votre maison.
  • Limiter les particules fines (PM) : se débarrasser des poussières et des acariens.
  • Réduire les COV (Composants Organiques Volatils) : Éviter l’utilisation de bougies, de désodorisants ou d’encens. Privilégiez des produits d’entretien ‘’sains’’ pour le ménage.
  • Surveiller le taux d’humidité dans l’air : Un taux d’humidité élevé dans l’air offre un terrain privilégié pour les bactéries et les acariens. Pensez simplement à aérer après la douche, après avoir cuisiné ou pendant que le sèche-linge fonctionne.

Pour travailler dans un environnement sain et sereinement à la maison, n’hésitez pas à vous équiper de mesureurs de qualité de l’air intérieur Quaelis d’Orium®. Ils permettent de surveiller, d’analyser, et de mesurer en continu les principaux polluants, invisibles et imperceptibles à l’œil nus, responsables d’une mauvaise qualité de l’air intérieur si néfaste à votre santé.

DÉCOUVRIR LA GAMME

 

Pour rappel, polluants présents dans l’air :

CO2 (Dioxyde de carbone) : Gaz inodore, incolore et naturellement présent dans l’atmosphère. Il est principalement lié à l’occupation humaine et au manque de renouvellement d’air. C’est un indicateur du niveau de confinement de l’air. Un taux de CO2 élevé peut entraîner fatigue, maux de tête, nausées…

Particules fines (PM) : Les particules fines sont des composants atmosphériques solides et liquides d’origine naturelle (bactérie, pollens…) liés à l’activité humaine (fumée, poussière…)

COV (Composants Organiques Volatils) : Ces composés regroupent une multitude de polluants qui peuvent être d’origine naturelle (végétation et réaction chimique) ou humaine (activité industrielle, colle, produits d’entretien). En raison de leur grande volatilité, les COV se répandent rapidement et simplement. Le Formaldéhyde est le principal polluant de l’air intérieur car fortement présent dans les colles, les plafonds, les meubles, les peintures…

 

Pendant cette période inédite, l’équipe d’AIC International reste et continue d’être à votre écoute, afin de pouvoir vous accompagner et répondre à vos interrogations.

Également en télétravail, vous pouvez nous contacter par mail commercial2@aic-international.net pour toutes questions ou demandes.

Prenez-soin de vous !